Compétitivité et Sustainability : le développement d’affaires façon DevSecOps

Les mots ont tendance à voir leur sens galvaudé de nos jours. La compétitivité, par exemple, est employée dans les campagnes publicitaires liées à France Relance en laissant croire que des postes de dépenses (i.e. achat de matériel, recrutement, etc) sont des vecteurs de compétitivité. Mais dans les actualités on apprend que la perte de compétitivité des Français, des Européens en général, est manifeste dès lors où l’on s’intéresse aux chiffres, aux contrats perdus, à l’import-export et dépendances multiples. C’est donc un problème de sens donné au mot.

La compétition ne se définit plus comme une suite de tâches technocratiques que l’on applique froidement dans le commerce actuel. On ne joue plus aux billes. Aujourd’hui, les affaires ressemblent plutôt à une partie de Blitz aux Échecs. Le temps est compté, la réactivité est essentielle et la bonne appréciation de l’environnement est vital. Dans cet article, nous proposons quelques-uns des éléments qui font que notre approche est offensive en développement d’affaires.

Processus inédit : du DevSecOps au CoInDev

Les propositions publiques habituelles ont la prétention d’associer des Canards boiteux pour prétendre faire des Coqs de combat ! Mais comme les affaires restent à taille humaine, à l’échelle des dirigeants, c’est plutôt le pragmatisme qui nous guide chez AQUILA ADVANCED. Ce pragmatisme s’illustre par l’alliance entre un profil diplomatique et relationnel fort (Matteo Jacques Dominici) et un profil ingénieur et financier rigoureux (Olivier Queval-Bourgeois).

L’ensemble des aspects techniques, analytiques, stratégiques et de négoce sont couverts par cette complémentarité. Notre équipe et nos outils se développant autour de cette complémentarité. Cette complémentarité permet de passer des aspects analytiques au terrain, et d’optimiser les actions sur le terrain grâce à un retour rapide des données dans la partie analytique. Nous avons repris par là un processus issu de la production informatique : le DevSecOps qui signifie littéralement Développement Sécurité Opérationnel, ou bien que la production, la sécurisation et l’exploitation des logiciels sont traités en continu.

Le CoInDev (Competitive Intelligence & development) reprend ce mécanisme horizontal hyper réactif pour le renseignement compétitif d’affaires et la négociation en direct. Son utilisation permet d’aboutir à des accords commerciaux stratégiques uniquement, car ce processus implique le recours à des éléments logistiques et des compétences pointues et rares. Il est adapté à une compétition acharnée où l’important est d’arriver le premier et de garantir la durabilité des accords.

Sustainability : jouer aux échecs avec les actifs

Comme pour l’usage du DevSecOps, le CoInDev se focalise sur des actifs (assets) spécifiques. Ces actifs doivent répondre à des critères de durabilité (Sustainability) et de rendement important (EBITDA) afin d’être réellement efficaces car l’important est d’arriver le premier en écartant les menaces. Menaces qui sont elles même très actives, implacables et poursuivent le même objectif.

C’est en ce sens que nous comparons raisonnablement les nouvelles règles du commerce à une partie de Blitz aux Échecs. Globalement, le CoInDev, fait gagner 1 à 2 ans aux entreprises pour le déploiement de leurs Assets sur le marché. C’est cette rapidité qui favorise la conception des accords commerciaux stratégiques tout en développant une confiance équitable et durable (due diligence et investigation personnelle).

Durabilité et compétitivité sont effectivement complémentaires, comme l’évoque France Relance, mais certainement pas en se basant sur des postes de dépenses, plutôt en travaillant sur un développement d’affaires offensif.