Influence : demain, tous élus ou patrons fantoches ?

Concevoir le Leadership sans concevoir l’influence, c’est se laisser porter par une illusion, par un rêve. Concevoir l’Influence sans leadership, c’est devenir un monstre technocratique sans humanité.

Cette ouverture rabelaisienne vise à poser l’importance d’une saine gestion de l’Influence et identifier les faiblesses du modèle français actuel ! Découvrons ce que les leaders français d’hier n’ont pas compris aujourd’hui et, pourquoi, ils risquent demain d’être totalement instrumentalisés, sinon pire.

Les Data donnent le pouvoir, le Leadership entretien le pouvoir

De nos jours, l’impacte des données dans le jeu politique n’est plus un secret. La raison pour laquelle ces données permettent d’avoir un impact conséquent l’est encore un peu, il est nécessaire de savoir bâtir des architectures complexes en collecte et exploitation de données. Par contre, on voit encore certaines lenteurs dans la surveillance et l’adoption de ces pratiques par les dirigeants et gouvernants français.

Rappelons que Donald Trump a eu recours aux services de Cambridge Analytica pour profiler des centaines de milliers de personnes et ainsi opérer l’envoi de content (contenu en anglais) spécifique afin d’orienter leurs votes !

Rappelons que Vladimir Poutine a su constituer, avec ses collaborateurs, un vaste réseau d’influence (dont la partie immergé est Russia Today), un Soft power qui confère à la Russie un poids inédit alors que sa puissance économique est très relative !

Rappelons enfin que Emmanuel Macron a dernièrement validé l’émergence de la Task Force Honfleur pour surveiller les ingérences liées à ces content particuliers, exploitant les données et les analyses de données

Ce dernier cas est emblématique car il lui manque ce qui fait toute la force de l’usage que Donald Trump ou Vladimir Poutine donnèrent à ces outils et aux usages : l’émergence, l’entretien et le développement de leur Leadership. Car si les Data donnent le pouvoir, c’est la manière dont elles sont utilisées par le Leader qui entretien le pouvoir.

La Data Science et le Leadership rendent le pouvoir durable

Chaque Leader, qu’ils soient élus ou dirigeants de société, porte des valeurs fortes. Généralement, ces valeurs sont une manifestation de l’empathie, de la considération des individus, sans ces facultés, le Leader ne peut durer. Il ne peut s’établir. Mais le Leader ne peut aujourd’hui raisonner sur l’idée que son charisme apparent, sa reconnaissance actuelle ne peut être perturbée sinon abattue !

Combiner l’usage des Data et leur analyse aux qualités d’un Leader, c’est cimenter une influence durable, l’expression durable d’un pouvoir. Cette science de la donnée, de la création de content adapté suite aux analyses, couplés au leadership initial était difficile d’accès, il y a encore quelques années. Aujourd’hui, il existe une alternative qui porte du fruit. Il existe le Comptoir d’influence.